Archive for the ‘Société’ Category

Réponse de la Banque postale

2012/09/23

Suite à ma lettre ouverte à la banque postale, j’ai obtenu la réponse suivante:

Réponse des CCP


Note: lettre originale avec détails bancaires supprimés et sur deux pages, condensée ici pour les besoins de l’article

Très administratif :-( Et évidemment, pas dans le sens souhaité, mais je ne m’attendais pas à des miracles. De là à m’expliquer comment éviter un découvert, il y a évidemment une nuance que je n’attendais pas !

Cela va me simplifier ma gestion avec un compte de moins à gérer dans gnucash ;-) Et maintenant, je vais considérer la migration de mon livret A également, ar je ne vois pas pourquoi je leur ferai profiter de placements alors qu’ils ne jouent pas le jeu.

Lettre ouverte à la banque postale

2012/09/08

Monsieur,

Courrier CCP

Suite à votre courrier ci-dessus concernant les nouvelles dates de prélèvement de ma carte bleue à débit différé, je tiens à vous exprimer mon plus vif mécontentement quant à votre façon unilatérale de changer le contrat autour de cette carte, notamment, sachant que je suis titulaire d’un contrat Adispo, client chez vous depuis 1988 et sans jamais le moindre incident.

Enfin que j’étais titulaire, car puisque vous décidez de changer les règles du jeu, je vais moi aussi changer ma relation avec vous. Je souhaite donc résilier dès que possible, et sans frais ma carte bleue à débit différé. En effet, mon autre organisme financier me propose une carte similaire avec un débit en début de mois, qui me laisse le temps de procéder aux virements nécessaires pour couvrir mon compte (Je suis domicilié chez eux, en raison de l’emprunt sur ma résidence principale).

De plus, je ne vois plus l’utilité du compte Adispo et vous demande de l’annuler également. Je souhaite moi aussi réduire au minimum mes frais, puisque l’heure semble à l’économie partout, et en particulier chez vous.
Je ne souhaite plus désormais avoir qu’un accès Internet VidéoPoste de base pour me permettre de faire des virements entre mes comptes et livrets, un CCP de base avec son chéquier et c’est tout. Je n’aurai plus besoin de la couverture d’aggios, n’ayant plus ma carte bancaire chez vous, et je n’utilisais pas les autres services. Cela devrait me permettre de ne payer que les frais de gestion de base (environ 5 EUR/an au lieu de 5 EUR/mois !)

Il est dommage que pour gagner quelques jours de trésorerie, vous vous mettiez vos propres clients à dos. Cet agissement unilatéral est contraire aux règles de base du commerce. Je me demande dans quelle mesure il n’est pas aussi contraire au droit. J’espère que d’autres clients suivront également mon exemple, ce qui ne manquera pas de se passer, au vu des divers articles soulignant ce choix pour le moins bizarre :

Cette lettre est également publiée sur mon blog, pour alimenter le débat.

Je me tiens à votre disposition pour tout détail complémentaire que vous jugeriez utile d’obtenir et je vous prie d’agréer, Monsieur, l’expression de nos sentiments les plus déçus.

Photos, droits et liberté

2012/08/06

Nous avons durant nos vacances découvert la région des Landes, et fidèe à mes habitudes, j’essaie de profiter du patrimoine local, autant que de la plae et du soleil. Nous avons donc fait un tour à Mimizan pour y visiter le clocher porche et y découvrir le magnifique tympan qu’il protège.

En tant que photographe amateur, j’ai été très désappointé de voir qu’il était interdit de prendre des photos ! Je trouve cette tendance à interdire la photo (notamment sans flash) ridicule et en fait bien plus préjudiciable au site que si l’autorisation raisonnable était donnée.

Et le raisonnement en faveur de l’ouverture est très proche de celui qui prévaut en faveur de l’ouverture des logiciels et oeuvres de l’esprit:

  • quand je fais des photos de ces monuments et les utilise librement, je contribue à la diffusion de leur beauté, et donc favorise l’intérêt du public pour le lieu, et indirectement les revenus pouvant en être retirés. Tout cela sans nuire ni au lieu, ni aux autres revenus d’exploitation qui peuvent en être faits. Une belle carte postale reste intéressante en parallèle.
  • je peux ajouter ces photos à un site comme Wikipedia, et favoriser ainsi la connaissance autour du lieu. Cette encyclopédie en ligne a une aura qu’aucun site individuel ne peut prétendre attenidre. Ils auraient donc tout intérêt à en bénéficier.
  • en tant qu’amateur, cela ne me déranderait pas de signer une charte indiquant que mes photos n’auront pas d’usage commercial (license CC par exemple), et donc ne concurrenceront pas celles vendues par le site. On permet l’usage non-commercial, donc on favorise le bouche à oreille, sans nuire aux revenus. Du reste, je n’ai volontairement pas acheté de photos, car je souhaite pouvoir les utiliser sans problème dnas le diaporamas de mes spectacles ou des afficches de nos concerts, et donc ne peux subir les contraintes d’usage qui y seraient associées. Je serai même prêt à concevoir un droit d’entrée majoré légèrement, pour permettre la photo amateur. Ou à payer une redevance annuelle auprès du ministère de la culture, me permettant de photographier dans tous les lieux du patrimoine national. Le ministère pourrait être du reste le promoteur de la charte/license d’utilisation des photos prises.
  • le site officiel propose bien quelques photos, mais ce n’est jamais la vue que j’aurai souhaité avoir (et c’est toujours comme cela), et la résolution ne permet pas de les utiliser en format affiche par exemple. Sans compter qu’aucune license d’utilisation n’est fournie, ce qui en rend l’usage impossible légalement :-(
  • a un moment où les appareils photos deviennent minuscules tout en restant d’assez bonne qualité, il est facile de faire malgré tout des photos, et certains sites en proposent, ce qui, du reste, donne plutôt envie de visiter le lieu pour être confronté aux oeuvres d’art en vrai que de crier au scandale !!

Il est à mon avis temps que le patrimoine français ouvre son droit à l’image au public amateur, propose une charte d’utilisation des images qui en favorise la diffusion et ainsi augmente le rayonnement de ces oeuvres, favorise l’intérêt du plus grand nombre pour le beau, suscite des rapprochements, des analyses, des diaporamas, des comparaisons, des présentations, articles de blog, des affiches qui mettent en valeur la richesse énorme du patrimoine français qui ne cesse de m’impressionner, et en assure par la même la diffusion. A l’heure de la numérisation massive, utilisons les milliers de visiteurs de notre patrimoine comme ambassadeurs de notre richesse, et non comme des voleurs d’images. Tout le monde y gagnera.

Position des candidats à la présidence sur le Logiciel Libre

2012/04/14

Après candidats.fr (et les réponses de J.L. Mélanchon et N. Dupont-Aignan), c’est le CNLL qui publie un document sur la position respective de N. Sarkozy et F. Hollande quant aux logiciels libres que vous trouverez sur http://www.cnll.fr/sites/default/files/cp-positions-floss-ump-ps-3d.pdf. Cela comble en partie un manque qui m’inquiétait précédemment.

Dommage que des candidats qui représentent plus de 10% des électeurs selon les sondages, n’aient pas le temps (je n’ose penser que ce serait le désintérêt) de se positionner sur ce sujet important à l’heure des économies budgétaires, du produire français/européen, de notre implication dans la mondialisation (un fait pour le logiciel libre), des considérations sur la liberté en général et les libertés numériques en particulier.

Néanmoins il est intéressant de voir que ceux crédités du plus de chance de l’emporter ont répondu, avec parfois de nombreux détails qui méritent la lecture du document, et que hormis sur le sujet du brevet logiciel (ou pour moi la position de F. Hollande, qui plus est, clairement argumentée, est celle que devrait tenir la France tant au niveau européen, au parlement, au conseil et à l’OEB, qu’au niveau mondial à l’OMPI) il est réconfortant de voir que notre domain de prédilection est (enfin) soutenu par les politiques.

Maintenant il y a loin de la déclaration d’intentions aux actes, et malheureusement, sous le présent quinquenat, les LOPSI, DAVDSI et autres lois similaires n’ont pas clairement démontré qu’il y avait une bonne compréhension des valeurs que nous défendons et que nous avion encore besoin de l’APRIL, de l’AFUL, de la Quadrature du Net pour défendre nos positions et les faire entendre, et éviter que des lois défavorables aux logiciels libres et aux formats ouverts ne passent.

Donc, adhérez à ces associations pour les soutenir, les aider par des moyens financiers à défendre les positions auxquelles vous croyez, et votez, surtout votez pour pouvoir après demander des comptes si cela n’évolue pas favorablement. Celui qui ne vote pas n’a pas voix au chapitre.

Pour moi toute personne intéressée par les logiciels libres, doit s’intéresser au fondement que représentent les licences qui les régissent, et par voix de conséquence aux aspect de gouvernance que cela recouvre, et encore par conséquence aux aspects politiques au sens étymologique (vie de la cité) du mot. Donc aux votes qui se préparent. La législative étant de ce point de vue extrêmement importante, car ce sont nos députés que nous pouvons contacter pour leur demander d’infléchir telle ou telle loi.

Réservez lors des 22 Avril, 6 Mai, 10 et 17 juin prochains les 15 minutes qui suffisent à vous exprimer. Et le vote par correspondance n’a jamais été aussi simple (ma femme a accouchée prématurément en cherchant à avoir une procuration il y a 15 ans, mais maintenant c’est bien plus facile). Bon vote :-)

Logiciel Libre et présidentielle

2012/04/04


Candidats.fr

S’il est un domaine étrangement absent du débat public et des discours des présidentiables, c’est bien le domaine de l’informatique :-( Et pourtant, c’est un domaine touchant de nombreux français, tant dans leur travail quotidien, de par l’utilisation toujours plus prégnante des technologies du numérique, que dans leurs activités privées (gestion de photos, de musiques, de films, d’associations, navigation Internet, courrier électronique, bureautique, gestion de comptes, …).

Et s’il est un domaine où des économies drastiques peuvent être effectuées, c’est bien celui du logiciel dans le secteur informatique. Bien sûr en tant qu’utilisateur de technologies libres, et de distributions Linux depuis 1993, je suis particulièrement conscient de ces aspects, et du reste, c’est un des facteurs, avec la maîtrise technologique, qui poussent les clients avec lesquels j’interagis pour HP à adopter de plus en plus massivement ces technologies (et de façon plus importante que ce que les chiffres ne montrent, en raison du mode de diffusion du logiciel libre).

De plus en plus de résultat montre également que le secteur public bénéficie fortement de son adoption: Notre gendarmerie nationale, comme la ville de Munich sont deux exemples chiffrés et parfaitement analysés.

Et cela n’est pas difficile, ni pour un politique, ni pour un citoyen de comprendre la raisonnement: la réduction des coûts importants sur les licences (réduits à 0), la mise en concurrence sur les aspects support et prestation intellectuelle (amenant un prix de marché raisonnable et une qualité obligatoire), la meilleure maîtrise de l’environnement informatique par les équipes en charge (ou en infogérance si préféré), la meilleure sécurité apportée par la transparence du code, l’interopératbilité par le respect des standards et normes, tout contribue naturellement à ce que tous les partis et citoyens analysant honnêtement la situation tirent la même conclusion: il faut adopter massivement ces technologies, pour améliorer tant notre indépendance nationale, produire localement en bénéficiant de la production des autres, créer des emplois à forte valeur ajoutée, réduire les bugdets de l’état comme celui des entreprises (même en comptant les investissement dûs à la formation complémentaire), remettre le facteur humain au coeur des choix et replacer les technologistes qui ont permis ces avancées à leur juste niveau dans les chaînes de décision.

Pourtant, personne n’en parle. Ou si peu. ni de l’importance des données et formats ouverts !

Avec le si faible nombre de réponses obtenues au texte de candidats.fr (et aucun des 6 candidats que les sondages annoncent comme majeurs), comment se déterminer ? J’engage donc les candidats à la présidentielle, mais aussi ceux pour les législatives qui suivront à faire non seulement part de leurs intentions dans l’adoption de standards ouverts et des logiciels libres, mais aussi à les promouvoir dans les discours, comme l’un des moyens de réduire la dette de notre pays, d’améliorer l’emploi ainsi que notre indépendance technologique.

En 2012, votez FLOSS !

Droit d’auteur, l’avis d’un auteur parmi d’autres

2012/03/26

Suite à la lecture de l’article de François Élie, Bernard Lang et Franck Macrez sur la gestion des droits d’auteur sur les oeuvres orphelines, j’ai décidé de signer la pétition contre la loi qui renforce une fois de plus le droit des éditeurs (et on des auteurs) au détriment du public, et même des auteurs.

En tant qu’auteur de logiciel libre, musicien amateur, auteur d’articles de blog ou quoi que ce soit d’autre issu de mon esprit et représentant ainsi ma propriété intellectuelle, je trouve navrant le tour que prennent les événements. Après tout, pourquoi les créations d’un auteur devraient-elles être protégées au delà de sa mort ? On peut comprendre que l’on souhaite léguer des biens matériels aux siens, pour les protéger en partie des aléas de la vie, mais il faut aussi les laisser l’affronter et créer leur propre sillon.

En cela, s’ils peuvent en partie souhaiter défendre le droit d’auteur de leurs ascendants, pour qu’il n’y soit pas fait outrage, je ne vois pas pour quelle raison ils devraient bénéficier des droits financiers s’y rattachant de façon aussi excessive. Les bénéfices de la réputation de l’auteur initial sont bien suffisants non ? Et s’ils veulent en tirer profit, ils ont eux-même à faire preuve de leur talent pour reprendre le flambeau et mener leur barque.

Qu’en tant qu’auteur, on me protège du plagiat honteux, oui. Mais pas du pastiche ou de l’hommage non ! (La 8è symphonie de Chostakovitch pour le premier ou Les variations de Rachmaninov sur un thème de Corelli pour le second sont un des multiples exemples que la musique nous donne en ces domaines). Et à sa mort, que ses oeuvres puissent éternellement (tant que l’on sera en mesure de les conserver du moins) bénéficier au plus grand nombre me semble logique. C’est le principe même d’artiste qui invite au partage de l’émotion artistique par le plus grand nombre.

De quoi vit un musicien classique de nos jours. Pas Jordi Savall, ou Maurizio Pollini. Le musicien de rang, celui qui joue dans un quatuor, un orchestre baroque. De ses activités de musique vivante: concerts, animations, enseignement. Le disque en général ne leur rapporte guère (si ce n’est au forfait), et seul une poignée pourrait imaginer en vivre. Du reste, le disque a été originellement conçu pour conserver une trace d’interprètes majeurs pour qui cela valait la peine de d’investir (genre Caruso ! pas la soupe actuellement mise en boite). Ceci est aussi une des raisons de la désaffection pour ce medium, les éditeurs ne jouant plus leur rôle de sélection, mais enregistrant non pour conserver mais pour faire de l’argent (il y a aussi des exceptions en classique, comme le label de Jordi Savall, Alia Vox, qui fait oeuvre de mémoire, ou nombre de petits labels courageux comme les Hyperion, Harmonia Mundi, Alpha, Zig Zag, … qui le font aussi).

Le fait que je ne souhaite pas interpréter de la musique contemporaine tient certes de mon goût pour la musique ancienne, mais aussi par la complexité légale mise en place pour protéger les éditeurs (et prétendument les auteurs) et qui aboutit à l’impossibilité pour les interprètes de jouer les oeuvres de leur temps (et pas qu’en raison de leur complexité, car il reste du répertoire accessible).

Il est temps que les auteurs, les interprètes fassent preuve, de par leur vote pour des gens qui ne soient pas tous avocats de formation (et ne veulent tout résoudre que par une nouvelle loi), de leur souci de léguer d’eux la même image de générosité dont ils témoignent dans leur jeu musical. Qu’ils se prononcent en majorité pour la mise dans le domaine public de leurs oeuvres après leur mort. Que l’on change ces lois iniques pour favoriser l’échange culturel, comme les auteurs de logiciels libres ont su le faire dans leur domaine, quitte à adopter de nouvelles licences de diffusion. Leur talent est aujourd’hui leur gagne pain.

Quant on voit comment les “ayant-droits” de Charles Trénet se battent pour son héritage, ils sont bien loin de la joie de vivre transmise par le fou chantant, mais très proches de sa chanson l’héritage infernal. Ah l’héritage des droits d’auteur, vaste fumisterie en fait !! Idem avec le changement des dates de péremption des droits d’auteur pour continuer à couvrir le Boléro de Ravel, vache à lait de la Sacem (souhaitons bon courage à l’anti-sacem au passage).

Souhaitons que dans tous les sujets abordés lors de ces campagnes présidentielle et législative, les points précedemment évoqués fassent l’objet d’un large débat et que d’autre vision de notre société puissent émerger pour le partage de la culture, comme pour celui de la connaissance.

2011 en stats/in review (Blog)

2012/01/01

Les lutins statisticiens chez WordPress.com ont préparé un rapport annuel 2011 pour ce blogue.

Voici un extrait:

La salle de concert de l’Opéra de Sydney contient 2 700 personnes. Ce blog a été visité environ 16 000 fois en 2011. Si c’était un concert à l’Opéra de Sydney, il faudrait environ 6 représentations à guichets fermés pour pour qu’autant de personnes le voient.

Cliquez ici pour voir le rapport complet.

Maintenant la question que je me pose est pourquoi y a-t-il autant de personnes qui lisent ce blog ;-) Bonne année 2012 à vous tous, et bonnes futures lectures !

Statisticians at WordPress.com have prepared the yearly 2011 report for this blog.

Here is an extract:

The concert hall at the Syndey Opera House holds 2,700 people. This blog was viewed about 16,000 times in 2011. If it were a concert at Sydney Opera House, it would take about 6 sold-out performances for that many people to see it.

Clic here to read the full report

Now the question is why are so many people reading this ;-) All the best for 2012 and happy future reading

Tribute to Steve Jobs: sign of an epoch

2011/10/12

I’m among the people who are puzzled by all the fantastic tributes that you can find around Steve Jobs. Not that he doesn’t deserve to be recognized as the CEO of Apple, one of the most brilliant marketer of easy to use IT products.

Of course he helped his company realizing products which have had influence on lots of people worldwide. But for me, this manifestation of over celebration doesn’t place the emphasis on the right level: the inventors, the engineers, the creators.

Our epoch is prompt to value the guys who sale (and they are needed, and have their role), but forget to celebrate the inventors, the guy without who nothing at all would have been possible. Just the week after the names of Nobel prices were announced, and were most people already forgot their names, whereas what they have fone is what is really modifying our lives.

From an Open Source perspctive, Steve Jobs has taken lots of the benefits of the BSD license, but didn’t realy transform Apple into a big Open Source player. Worse, he made everything to kept the platform as proprietary as possible. That’s probably why I’ve never bought one of their product. I’m still a fan of the PC where you can add the cards of your choice, the OS of your choice, the boot loader of your choice, and transform this versatile machine into what you want. Far from the easy appliance concept brought by Steve Jobs, but hey, there is room for everybody.

Of course, I’m touched by the fact he suffered from his disease, and fill sad of that as there is no good reason why a man should be touched like he was. But I continue to be happy that the other founder of Apple, Steve Wozniak, the person who invented a computer and was releasing plans for it, is still around with us ;-)

The fact he is today behind the Fusion-IO team shows that he still detects what makes sense in the technology area,and is involved where it makes fun to be. Not too far from Linus’s book title “Just for fun”.

So kudos to Steve Wozniak who changed the computer industry somewhere, and still is. Kudos to a Linus Torvalds who decided to deliver his work under the GPL to create one of the most amazing creation of the IT, the Linux kernel. And kudos to the thousands of free software developpers who do the same, including some of them at Apple. Hopfully people will realize that you are the one who make computing history as well and deserve tributes.

Some thoughts on webOS and HP

2011/08/22

Managing or being on the board of a company of the size of HP (325 000 employees as reported here) is something that few people have experience in, myself included of course. And I prefer not to have to ! However the recent announces made by HP do not leave the IT world without comments, which includes of course what HP employees think themselves about it.

So I’d like to share here some quotes of others and my thoughts about these recent news, as well as some olders, knowing that it’s always more easy to bring criticisms, especially afterwards, than building stuff.

Before that some caveats are needed for once:

1/ I think for myself (as usual) and this doens’t represent any idea from my employer.
2/ All the info shared here are publicly available. You won’t get any private info of course, even if some links between public info may have passed unnoticed.
3/ I’m however reacting as an HP employee, attached to the names of Mr Hewlett and Mr. Packard (even if I never met them) and the HP Way.
4/ All of this is probably unaccessible from my pay-grade level, and reflects solely a poor Technology Architect’s view.

Let’s start with some quotes:

“Many assume, wrongly, that a company exists simply to make money…the real reason HP exists is to make a contribution…to improve the welfare of humanity…to advance the frontiers of science…Profit is not the proper end and aim of management –it is what makes all of the proper ends and aims possible…”

David Packard, 1947

“Irresponsible reporting by Taiwan’s Commercial Times, suggesting that HP might sell its PC business, should be dismissed as market rumor and speculation. HP runs the world’s largest PC business and it is core to HP’s strategy for the connected world.”

Bill Wohl, HP senior vice president and chief communications officer 2011-03-10

“HP today announced that its board of directors has authorized the evaluation of strategic alternatives for its Personal Systems Group (PSG), including the exploration of the separation of its PC business into a separate company through a spin-off or other transaction.”

HP 2011-08-18

Of course margins at PSG are the lowest of the 3 major business units of HP as you can see here (5% vs 17% for IPG and 15% for EB). But this remains a profitable business, so pays salaries of employees, pays for investments and brings some money back to investors, which is normaly the goal as defined upper by Dave Packard.

The idea of an HP without PSG questions the future of IPG, especially on the consumer market where their respective products are so complementary (you often buy a printer with of just after your PC). And what about the future of our Workstation entity which produces enterprise grade machines ? Especially for our Linux customers. The only relative good news that this evokes to me is that Microsoft may well loose more in that deal. Windows and its Office suite have no future without a PC.

Quote:

Hewlett-Packard Co , the world’s No.1 PC maker, has no plans for layoffs so far, its Chief Executive Leo Apotheker said on Wednesday.
“The answer is no. You can quote me on it,” Apotheker told Reuters on the sidelines of a company event in Beijing.
Leo Apotheker, 2011-06-29
Hopefully this will proove to be true.

“We believe exploring alternatives for PSG could enhance its performance, allow it to more effectively compete and provide greater value for HP shareholders,”
Leo Apotheker, 2011-08-18

HP stock price $23.60 2011-08-21 vs 52-wk High $49.39 – Delta is $25.79 – the share lost thus 52% of its highest value, or HP lost some 53 B$ wrt to its highest value during last year of quotation. Far from intentional I think, but you could do a lot with that missing money: reward your employees, invest in R&D, reward your investors.

“Hewlett-Packard Company (NYSE: HWP) today announced the completion of its acquisition of Bluestone Software, Inc., Philadelphia, Pa., in a stock-for-stock merger.”
HP 2001-01-18
Wikipedia indicates a deal valued $470 million
Everybody knows how much unsuccessful this was.

“HP today announced the completion of its acquisition of Snapfish, a leading online photo service.”
HP 2005-04-15
What will that become without PSG ?

“HP today announced the completion of its acquisition of Peregrine Systems, Inc., a leading IT asset and service management software company.”
HP 2005-12-19
Wikipedia indicates a deal valued $425 million

“HP today announced that it has completed its acquisition of Mercury Interactive Corp., the largest software acquisition in HP’s history.”
HP 2006-11-07
Wikipedia indicates a deal valued $4.5 billion
Even if due to time evolution, prices are incomparable, how does that price to buy a clear leader in multiple domains relates to the Autonomy one ?

“HP today announced that it has signed a definitive agreement to acquire PolyServe, Inc., a leading provider of storage software for application and file serving utilities.”
HP 2007-02-26
Again a technology that HP didn’t really exploited and which was abandonned in 2011.

“HP today announced that it has completed its acquisition of Electronic Data Systems Corporation (EDS), creating a leading force in technology services.”
HP 2008-08-26
Wikipedia indicates a deal valued $13.9 billion.
Is it really possible that Autonomy is valued nearly as much as a 170 000 employees company doing high value margin services ?

If you sum the 4 last big acquisitions made by HP (3Com, Palm, 3PAR, ArcSight) we have less than $8 billion, always compared to the single value of Autonomy for $10 billion. Is it really worth it ? Even some consider the conspiracy idea !

Also from a FLOSS perspective, putting $10 billion in a software company when the rise of Open Source is everywhere (from Top500 to Android, from Cloud to GENIVI) seems like a failed opportunity to have developed our own software to do even better. We invest only $2.77 billion in R&D as reported here. Imagine what a company like ours could do with even half of the acquisition sum in research on software. Even if we do not open source it. At least now, as I strongly think that the selling licenses model is doomed to fail in some years. And how the cloud builds itself is another proof of that. But that shouldn’t be a major problem for HP which has a strong hardware and services history and capabilities. However we have to maintain these ! I still hope that our new CEO will help with that.

Finally, I’m really puzzled by what happens to our WebOS strategy. Some quotes again:

“HP and Palm, Inc. (NASDAQ: PALM) today announced that they have entered into a definitive agreement under which HP will purchase Palm, a provider of smartphones powered by the Palm webOS mobile operating system, at a price of $5.70 per share of Palm common stock in cash or an enterprise value of approximately $1.2 billion. The transaction has been approved by the HP and Palm boards of directors.”
HP 2010-04-28
Wikipedia indicates a deal valued $1.2 billion.

“HP today enlarged the HP webOS world with the first webOS slate ­– the HP TouchPad – the breakthrough webOS user interface fully realized in the tablet experience.”
HP 2011-02-09

“Attendees of Mobile World Congress will get a “first look” demonstration of the HP webOS application for HP ePrint Enterprise and HP ePrint Mobile Print Location solutions. “
HP 2011-02-14
First report indicating a more global usage of webOS inside HP for other products than just Palm-derived ones.

“HP intends to build webOS into a leading connectivity platform. As the world’s No. 1 maker of PCs and printers, HP has the potential to deliver 100 million webOS-enabled devices a year into the marketplace, and HP plans to use that scale along with leading development tools to build a robust developer community that is eager to access every segment of the market and every corner of the globe.
[...]
HP also intends to be a leader in the area of connectivity. HP already has a globally distributed installed base in both the consumer and enterprise, and ships two printers and PCs a second, which will be webOS enabled – this huge, growing installed base of devices provides enormous opportunity upon which to build HP-, customer- and ecosystem-driven innovation. HP and its ecosystem of partners will continue to provide context-aware experiences for consumers, SMBs and large enterprises with secure information creation, digitization, transformation and consumption — anytime, anywhere.”
HP 2011-03-14
This was part of the global strategy announcement made in March. It really placed webOS at the center.

“HP today announced HP webOS Pivot, providing users an entertaining and informative editorial resource for discovering webOS 3.0 applications for the HP TouchPad, which launches July 1.”
HP 2011-06-23

“Building on the successful launch of HP webOS 3.0, HP today announced it is accelerating the global expansion of webOS.”
HP 2011-07-11

“HP reported that it plans to announce that it will discontinue operations for webOS devices, specifically the TouchPad and webOS phones. HP will continue to explore options to optimize the value of webOS software going forward.”
HP 2011-08-18

It’s not the first time I’m surprised by such decisions. Some others are valso. But I think it’s the frst time that it’s so quick ! Even with a quaterly orientation vs a long term one, these Touchpad and Pre products have had no chance to ramp up. And believe me: I’m not the sort of geek that likes this type of product. But our Solution Center ordered some of them so we could demonstrate them in front of customer and write small apps to proove their usefulness. And I was completely fan after a couple of minutes !! These are great products. Maybe not the best, but with a couple more useful apps, and some issues solveed, it could well have become a very successful product.

So I really think that even if it was not the results expected (25 000 units sold vs 270 000 planned for BestBuy), a new market study could have help. Especially, once the price dropped, it seems that we sold 300 000 very quickly. It could even have been a good strategy indeed, to drop the price wrt iPAD and thus attract a large user base, some of them becoming developers, and they would see a market opportunity themselves.

In brief, it would have been a good idea to let a bit of time to these products to live. What if Google had droped their Android devices after les than 2 months ? they would never have become number 1 (It took them 4 quarters in 2010).

However, for the moment we seem to keep webOS per se in our portfolio. And that stack is clearly a great asset. Not only because it’s based on Linux ;-) It is de facto portable. Lots of devs have been commited upstream in their respective projects. So we can imagine that IPG usage may continue. If PSG products remains, they could also benefit from this stack and allow us to diminish our dependencies toward a Microsoft OS. And to target additional new markets such as GENIVI as done with Meego.

Of course, in order to compete with Android, it would need to be Open Source IMO. That would insure it the largest community interest. And won’t prevent us to sell not licenses, but support contracts to our customer base (be it consumer or IT manufacturer).

I know that HP has lots of capabilities, including in R&D. The future of memristor for example looks brilliant. I’m this week in Houston, working near from our ProLiant division, and can tell you that they understand customer needs and react to our feedback (I had a new feature for our Smart Array controler taken into account during the week, with even a timeline for delivery !). We do have great people. We need to trust them more and let them work on delivering the great products they are working on. And leave them at least 3/4 quarters to see what impact their ideas have for our customers.

HP needs to respect its willingness to really invest in R&D more as promised. We need now more than ever to re-instituate a long term strategy, even if we still monitor closely at quaterly reports. Hopefully, this is still possible. That’s IMO the best way to improve our stock market (for investors happyness), improve our state of mind (for employees happyness) and keep customer loyalty by providing to them the best product we can.

Even if I think that founders are leading their company with a unique perspective, there is no reason that another board and leaders can align and do the same. Maybe after re-reading the HP Way.

Lettre ouverte à l’UCPA

2010/08/08

Ma dernière fille de 12 ans, bientôt, est partie pour une semaine faire un stage de planche à voile via l’UCPA. Le départ s’est à peu près bien passé, si ce n’est un retard du bus de 2h à Valence. Le séjour semble s’être bien passé aussi, mais nous en saurons plus dans quelques heures. Le problème, c’est le retour.

Le carnet de voyage indique:
“Itinéraire :
Numéro Date Départ Arrivée
CAR VALENCE / ESPIGUETTE ______ 01/08/2010 09H00 13H30
CAR ESPIGUETTE / VALENCE ______ 07/08/2010 __H__ __H__

Donc rien sur le retour. Ceci aurait dû nous mettre la puce à l’oreille.

Dans le contrat signé (confirmation d’inscription) avec l’organisme, il est dit que :
“Votre départ
Fin du stage le samedi entre 14h et 15h.”

Nous nous attendions donc à accueillir Mélisande en fin de journée vers 20h/21h à Valence.

Il y a pourtant des infos contradictoires dans la confirmation d’inscription il est dit:

“Les informations voyage – horaires et lieux de rendez-vous de départ – doivent être vérifiées 72 heures avant le départ :
– sur le site web de l’UCPA, rubrique Horaires de voyage : http://www.ucpa-vacances.com/votredossier.aspx.
– ou par téléphone au 08 92 68 01 60 (0,34 Euro/mn).”

Ainsi que:

Le carnet de voyage indique pour sa part: “Pour le voyage retour : le samedi à partir de 20h, vérifiez en temps réel l’état du trafic retour sur notre site web :http://transport.ucpa.com. En cas de retard, nous vous indiquerons l’heure d’arrivée prévue. Nous vous invitons à vous connecter régulièrement, l’état du trafic pouvant évoluer à tout instant.”

20h cela paraît tard pour un retour pour 21h, le temps d’y aller. Aussi, nous avons passé une partie du Samedi à recharge la gae Web de référence pour avoir des infos. Rien :-( Seul un message disant que “Désolé, les informations ne sont pas disponibles”.

Vers 17h, alors que nous préparions nos affaires pour partir, coup de téléphone de Mélisande, un peu paniquée, qui a emprunté un portable d’une copine sur place, pour nous dire qu’elle devait partir vers 22h30 et arriver tard dans la nuit.

Branle-bas de combat ! Appel de ma femme au centre de réservation qui nous informe que la préfecture n’autorisant pas la circulation des bus ce samedi en raison du trafic, le départ est effectivement prévu vers 23h avec une arrivée à 4h45 à Valence.
Messieurs/Dames de l’UCPA: Qui nous aurait prévenu, si notre fille n’avait pas appelé, empêchant notre départ ?
De plus, ce week-end n’arrive pas par surprise, donc je suppose que ce phénomène devrait être connu d’organismes tels que le vôtre ? Mais visiblement, vous trouvez normal de faire passer une nuit dans un bus à des jeunes de 12 ans pour les ramener à des parents sur le coup des 5h du mat, sachant que c’est eux qui prendront les risques de faire l’aller-retour en pleine nuit !

Ma femme essaie d’appeler le transporteur pour avoir des précisions et vois ce qu’il est possible de faire. Moi, je commence à bouillir.
Evidemment, le numéro donné sonne dans le vide et aboutit à une boite vocale pleine :-( Bonjour le service ! Vu le peu de préparation côté UCPA, il semble bien que de nombreux parents ont dû se retrouver comme nous sans infos et du coup saturer ladite boite.

Second appel à l’UCPA. Cette fois-ci je ne tiens pas et passe un savon à la personne au téléphone. Mais bien sûr, elle ne peut rien faire il nous faut contacter le camping. Elle n’a pas d’autre numéro pour le transport que celui que nous avons sur le contrat. Cela ne la choque pas de faire voyager des enfants de nuit, au lieu de leur laisser passer une nuit de plus dans le centre de vacances et de les faire voyager le matin tranquillement ? Après on s’étonnera qu’il y ait encore des accidents :-( Et lorsque l’on demande de déposer notre fille plutôt à Lyon, la réponse est que le bus n’y passe pas. Je souligne aussi que ma fille devait rentrer le Samedi, contractuellement, pas le Dimanche (quid si nous étions tous repartis en vacances après ?). On me répond que je dois être heureux qu’on ne la laisse pas dans la nature.

La meilleur qui nous est sorti est quand même: “Monsieur, vous auriez dû réserver par téléphone et pas par Internet”. Etant donné que le contrat que nous avons reçu par courrier ensuite ne mentionne pas plus d’infos que celui téléchargé suite à notre réservation Web, c’est se ficher du monde. D’autant qu’il n’y a toujours aucune info, ni sur le Web, ni par mail, ni par téléphone de leur part. J’ai demandé à parler à un responsable qui puisse prendre une décision, si cette personne au téléphone n’était pas capable de le faire. Pas de réponse. Il n’y a donc pas d’escalade possible à l’UCPA en cas de problème, sachez-le avant d’y faire partir vos enfants. Et comme ils ne préviennent pas les parents !!

Je l’ai du reste prévenu que par conséquent, j’avertirai le CE HP, qui recommande actuellement l’UCPA, pour annuler ce référencement, et qu’à l’avenir aucun employé HP ne soit floué par cet organisme peu recommandable. Je vous engage à faire de même. Car ce n’est pas tout !

Appel au camping où se trouve ma fille et contact avec le responsable UCPA local. Là le départ est plutôt à 1h du mat !! En revanche le bus passe bien par Lyon à 7h30 (bonjour la communication dans cette boite !). Mais il faut les contacter pour demander le changement ! On lui signale que le numéro du transport ne répond pas et que la boite est pleine. Il nous indique alors son numéro, qui ne diffère que d’un chiffre avec celui donné. Visiblement, les responsables ont un chemin différent de traitement des parents.

Appel suivant qui aboutit cette fois-ci sur un être humain. Malheureusement, il s’agit d’un centre d’appel infogéré (fort accent du correspondant que nous comprend mal, et réciproquement !). Il peut demander à ce que ma fille s’arrête à Lyon, mais bien sûr, il ignore où est ledit arrêt (nous sommes chez les gestionnaires du transport). Il se renseigne, demande si c’est possible et nous rappelle promet-il.

Effectivement, nous sommes rappelés. Il est bien possible d’a mener notre fille à Lyon, mais ce sera à 6h15 (même ma femme commence à s’énerver en demandant qui à une idée précise des horaires dans cette maison !). La personne n’arrive pas à prononcer le nom de Bron pour le lieu de rendez-vous, et utilise l’alphabet avec des noms (Barcelone, …) pour l’épeler. Je pense que dans le pays où est traité cet appel, on n’a aucune idée d’où est ce lieu :-(
L’UCPA n’utilise donc même pas de personnel de proximité. Je n’ose imaginer la pagaille en cas de problème grave ! Ni les délais d’interventin que cela génère. Mais comme il n’y a personne de responsable que l’on puisse contacter …

J’ose à peine mentionner qu’à l’heure où j’écris ce message (0h20), le site Web de l’UCPA n’a toujours pas d’infos sur l’heure d’arrivée des enfants. J’ai peur que le feuilleton ne soit pas fini et que demain nous réserve d’autres surprises désagréables.

Messieurs/Dames de l’UCPA: Il est scandaleux que nous n’ayons aucune information de votre part, quant à votre gestion du transport et de la sécurité de notre fille, que ce soit elle qui ait été assez débrouillarde pour nous prévenir, que vos sites (Web ou téléphoniques) ne soient d’aucune utilité, délocalisés, déshumanisés, et que personne de responsable ne soit contactable.

Copie envoyée par mail au CE HP pour info et action et à l’UCPA bien que je doute que cela les émeuve. Je ferai suivre dans la mesure du possible aux associations de consommateurs tant la légèreté dont vous faites preuve mérite qu’ils s’y intéressent.


Follow

Get every new post delivered to your Inbox.

Join 106 other followers