FaceBook et le General de Gaulle

Contrairement à ce que dit David Abiker dans sa dernière chronique de l’Express (2010-05-19), je ne pense pas que le Général de Gaulle, après y avoir (peut-être) lancé son appel, l’aurait utilisé pour “structure[r] ses réseaux de résistance”. Autant la première idée peut paraître acceptable et même plausible – Le Général aurait sûrement tenté de toucher le maximum de personnes, même si on peut se demander si le FaceBook de l’époque n’aurait pas été à la botte de l’ennemi de l’époque et par conséquent si un filtrage n’aurait pas été mis en place, au moins a posteriori.

Autant cette dernière idée de l’utiliser pour organiser la résistance me parait totalement irréaliste. Cela ne m’aurait pas incité normalement a blogger sur le sujet, si l’on ne rapprochait cette idée de l’idée générale que se font les personnes de l’utilisation de FaceBook. Le peu que je vois de son utilisation me laisse un peu rêveur, où certains dévoilent des pans entier de leur vie sans nécessairement envisager les conséquences.

Je pense que le général n’aurait pas été heureux d’avoir Jean Moulin comme ami sur FaceBook. Cela aurait été bien trop dangereux et il n’aurait sans doute pas fallu attendre 1943 pour le voir arrêté, torturé et tué. Vous imaginez la liste des amis du Général, fans de l’appel du 18 juin, diffusée par le monde entier ? ll n’aurait certainement pas utilisé FB pour cela. Peut-être des mails encryptés avec GPG envoyés de point à point, relayés par des serveurs SMTP de confiance. Ou l’utilisation de comptes temporaires. Ou tor. En tout cas, des moyens rendant le traçage difficile.

N’oublions pas toutes ces personnes qui ont lutté pour que nous puissions aujourd’hui être fier de notre liberté, de notre indépendance. Ce serait faire bien mauvaise commémoration de leur sacrifice, que d’exposer systématiquement, publiquement, tout ce qui nous concerne. Mais si la France ne connait pas (encore ?) le filtrage que j’ai pu expérimenter moi-même lors d’un déplacement professionnel à Shanghai récemment, tout ne doit pas être mis sur la place publique. D’une part car la plupart du temps, cela n’intéresse personne ! (Du reste, je me pose toujours la question de l’intérêt de blogger ;-)) Ensuite parce qu’il est sain de se garder une zone privée, concernant ses opinions politiques, religieuses, … qui ne pourra pas donner lieu à une exploitation par autrui ultérieurement. Sans compter que dans le cas particulier de FB, ces informations sont transmises et conservées par une société dont l’éthique peut être fluctuante.

Il n’y a pas que le logiciel qui doit rester libre. Nos opinions aussi. Nos données personnelles. Accordez-y de la valeur, car qui sait si un jour vous n’aurez pas à entrer en résistance contre quelque chose ou quelqu’un. Et ce jour là, il sera important pour vous de contrôler les informations qui vous concernent. Et le général était bien trop fin stratège pour tomber dans un panneau si grossier.

De toute façon, nous donnons déjà beaucoup d’informations, volontairement ou pas du reste. Il faut au moins en avoir conscience et ne pas aller au-delà de ce que chacun juge raisonnable. Ma liberté informationnelle commence là où s’arrête la collecte des autres.

Tags: , ,

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s


%d bloggers like this: