Position des candidats à la présidence sur le Logiciel Libre

Après candidats.fr (et les réponses de J.L. Mélanchon et N. Dupont-Aignan), c’est le CNLL qui publie un document sur la position respective de N. Sarkozy et F. Hollande quant aux logiciels libres que vous trouverez sur http://www.cnll.fr/sites/default/files/cp-positions-floss-ump-ps-3d.pdf. Cela comble en partie un manque qui m’inquiétait précédemment.

Dommage que des candidats qui représentent plus de 10% des électeurs selon les sondages, n’aient pas le temps (je n’ose penser que ce serait le désintérêt) de se positionner sur ce sujet important à l’heure des économies budgétaires, du produire français/européen, de notre implication dans la mondialisation (un fait pour le logiciel libre), des considérations sur la liberté en général et les libertés numériques en particulier.

Néanmoins il est intéressant de voir que ceux crédités du plus de chance de l’emporter ont répondu, avec parfois de nombreux détails qui méritent la lecture du document, et que hormis sur le sujet du brevet logiciel (ou pour moi la position de F. Hollande, qui plus est, clairement argumentée, est celle que devrait tenir la France tant au niveau européen, au parlement, au conseil et à l’OEB, qu’au niveau mondial à l’OMPI) il est réconfortant de voir que notre domain de prédilection est (enfin) soutenu par les politiques.

Maintenant il y a loin de la déclaration d’intentions aux actes, et malheureusement, sous le présent quinquenat, les LOPSI, DAVDSI et autres lois similaires n’ont pas clairement démontré qu’il y avait une bonne compréhension des valeurs que nous défendons et que nous avion encore besoin de l’APRIL, de l’AFUL, de la Quadrature du Net pour défendre nos positions et les faire entendre, et éviter que des lois défavorables aux logiciels libres et aux formats ouverts ne passent.

Donc, adhérez à ces associations pour les soutenir, les aider par des moyens financiers à défendre les positions auxquelles vous croyez, et votez, surtout votez pour pouvoir après demander des comptes si cela n’évolue pas favorablement. Celui qui ne vote pas n’a pas voix au chapitre.

Pour moi toute personne intéressée par les logiciels libres, doit s’intéresser au fondement que représentent les licences qui les régissent, et par voix de conséquence aux aspect de gouvernance que cela recouvre, et encore par conséquence aux aspects politiques au sens étymologique (vie de la cité) du mot. Donc aux votes qui se préparent. La législative étant de ce point de vue extrêmement importante, car ce sont nos députés que nous pouvons contacter pour leur demander d’infléchir telle ou telle loi.

Réservez lors des 22 Avril, 6 Mai, 10 et 17 juin prochains les 15 minutes qui suffisent à vous exprimer. Et le vote par correspondance n’a jamais été aussi simple (ma femme a accouchée prématurément en cherchant à avoir une procuration il y a 15 ans, mais maintenant c’est bien plus facile). Bon vote🙂

Tags: , , ,

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s


%d bloggers like this: