Archive for September, 2012

Réponse de la Banque postale

2012/09/23

Suite à ma lettre ouverte à la banque postale, j’ai obtenu la réponse suivante:

Réponse des CCP


Note: lettre originale avec détails bancaires supprimés et sur deux pages, condensée ici pour les besoins de l’article

Très administratif 😦 Et évidemment, pas dans le sens souhaité, mais je ne m’attendais pas à des miracles. De là à m’expliquer comment éviter un découvert, il y a évidemment une nuance que je n’attendais pas !

Cela va me simplifier ma gestion avec un compte de moins à gérer dans gnucash 😉 Et maintenant, je vais considérer la migration de mon livret A également, ar je ne vois pas pourquoi je leur ferai profiter de placements alors qu’ils ne jouent pas le jeu.

Advertisements

Lettre ouverte à la banque postale

2012/09/08

Monsieur,

Courrier CCP

Suite à votre courrier ci-dessus concernant les nouvelles dates de prélèvement de ma carte bleue à débit différé, je tiens à vous exprimer mon plus vif mécontentement quant à votre façon unilatérale de changer le contrat autour de cette carte, notamment, sachant que je suis titulaire d’un contrat Adispo, client chez vous depuis 1988 et sans jamais le moindre incident.

Enfin que j’étais titulaire, car puisque vous décidez de changer les règles du jeu, je vais moi aussi changer ma relation avec vous. Je souhaite donc résilier dès que possible, et sans frais ma carte bleue à débit différé. En effet, mon autre organisme financier me propose une carte similaire avec un débit en début de mois, qui me laisse le temps de procéder aux virements nécessaires pour couvrir mon compte (Je suis domicilié chez eux, en raison de l’emprunt sur ma résidence principale).

De plus, je ne vois plus l’utilité du compte Adispo et vous demande de l’annuler également. Je souhaite moi aussi réduire au minimum mes frais, puisque l’heure semble à l’économie partout, et en particulier chez vous.
Je ne souhaite plus désormais avoir qu’un accès Internet VidéoPoste de base pour me permettre de faire des virements entre mes comptes et livrets, un CCP de base avec son chéquier et c’est tout. Je n’aurai plus besoin de la couverture d’aggios, n’ayant plus ma carte bancaire chez vous, et je n’utilisais pas les autres services. Cela devrait me permettre de ne payer que les frais de gestion de base (environ 5 EUR/an au lieu de 5 EUR/mois !)

Il est dommage que pour gagner quelques jours de trésorerie, vous vous mettiez vos propres clients à dos. Cet agissement unilatéral est contraire aux règles de base du commerce. Je me demande dans quelle mesure il n’est pas aussi contraire au droit. J’espère que d’autres clients suivront également mon exemple, ce qui ne manquera pas de se passer, au vu des divers articles soulignant ce choix pour le moins bizarre :

Cette lettre est également publiée sur mon blog, pour alimenter le débat.

Je me tiens à votre disposition pour tout détail complémentaire que vous jugeriez utile d’obtenir et je vous prie d’agréer, Monsieur, l’expression de nos sentiments les plus déçus.

Chronique Musicale: Emil Nikolaus von Reznicek

2012/09/03

Voilà un compositeur dont je n’avais jamais entendu parler avant cette année. Une récompense dans Classica, avec un extrait proposé sur le CD joint avait fait dresser mon oreille mahlérienne ! Cela avait la couleur d’une symphonie de Mahler, son humour grinçant, sa richesse orchestrale, son sens du rythme (comme dans le second mouvement de sa première symphonie ou ses marches), l’usage des fanfares également. Bref, c’est comme si je découvrais une nouvelle symphonie entre la première et la cinquième.

J’ai donc acheté 2 CD des symphonies de ce compositeur, publiées chez CPO par le chef Frank Beerman pour mieux découvrir son univers et valider ou infirmer ce postulat. Et à l’écoute, les premières impressions se sont renforcées et confirmées. Si vous pénétrez avec délices dans le monde symphonique de Bruckner et Mahler, Emil Nikolaus von Reznicek vous plaira fort probablement dans les siennes.

Et une nouvelle fois, pourquoi de telles oeuvres ne sont jamais jouées en concert, ni plus souvent enregistrées, alors que l’on croule sous les redites d’intégrales Beethoveniennes ? J’espère que Frank Beerman poursuivra chez CPO l’enregistrement des autres pièces symphoniques de Reznicek (notamment les symphonies 3 et 4), car je suis sûr que cela sera plus utile et profitable aux mélomanes que bien d’autres projets.

Qu’il est agréable de pouvoir encore faire des découvertes en musique !! Cela m’a rappelé le choc de ma découverte de Gustav Mahler en 1982, en écoutant sa première symphonie par Vaclav Neumann et la philharmonie tchèque. C’était si beau, que j’en avais pleuré à la fin ! Je me la suis passée des dizaines de fois, tant je souhaitais en connaître mieux tous les passages, comprendre ce qui me bouleversait tant dans cette musique. Eh bien la découverte des symphonies de Emil Nikolaus von Reznicek me replonge avec délice dans le même état. Je les ai déjà écoutées chacune 2 fois, car il me semble que ce sont de véritables chefs d’oeuvres méconnus, que chacun doit explorer et murir, tant leur contenu est riche et dense, parsemé de traits d’humour ou de tristesse, de cuivres claironnants ou de violon solo si sensible.

Les notices le positionnent face à Richard Strauss, contemporain. Mais pour moi (et je suis sûr d’en faire crier plus d’un), cette musique symphonique créée par Emil Nikolaus von Reznicek est plus riche et passionnante que celle de Richard Strauss, dont je n’ai jamais été un grand fan, et même si je connais mal ses opéras, sa symphonie alpestre ne m’a jamais retourné comme celles entendues ici. Je ne dis pas que toutes les notes sont géniales et les mouvements inédits, mais ces euvres valent pour l’arche créée, l’ensemble plus que le détail, l’impression de puissance dégagée et surtout l’émotion communiquée à l’auditeur. La Tanz Symphonie est à cet égard extrèmement représentative de ce succès.

Bdale Garbee has been HP’s best Open Source Ambassador

2012/09/01

As announced by Kirk Bresniker during its keynote at LinuxCon this week, Bdale Garbee has left HP yesterday.

When he warned me in July of his willingness to leave, in order to have more time for his family, his own FLOSS projects (FreedomBox, Debian, …), I really was shocked and had a very bad night. It’s difficult for me to imagine Open Source at HP without him to represent it.

Bdale was IMHO our best Ambassador in the FLOSS community. He has a large ring of relationships in a large set of projects, and knows personality lots of key FLOSS personalities, some of them being even friends. He was giving a lot of credibility to HP around our FLOSS activities, and was listen internaly from both our internal community members, as well as our management, allowing our community to pass supportive FLOSS messages to it.

I had my first interaction with Bdale at HP in 2001. At that time Bruce Perens was the HP FLOSS representative (even he also was a big FLOSS personality, I preferred when Bdale took over the role), and as he couldn’t make the NordU 2002 Keynote, he was proposing that either Bdale or me did it !! As Bdale wasn’t available, I was the one replacing both him and Bruce !! Believe me, speaking of Open Source, Linux and freedom in Finland during a keynote session after a couple of months at HP was a bit stressing ! I still remember it. But that was great. Side note, if any event is willing to host me as a keynote speaker, I think I could do a much better job today 😉

In 2002, Bdale was elected Debian Project Leader. He was the first HP employee leading this project. I then had the pleasure to meet with him face to face (well with my size, I can not really look at Bdale easily !) and I really was looking forward each time for this type of non-virtual meeting, as it was for me an opportunity to learn more on Open Source at HP and at large. Which was the case during various Fosdem, LinuxCon or our own internal TES. As I’ve always been impressed by his profound knowledge of this ecosystem, and the deep thoughts he’s able to have on various areas making this IT sector.

That’s why I built his application form so he could become Lutèce d’Or (personality of the year) during the event Paris, Capitale du Libre. That was my contribution back to his incredible work for FLOSS. But not the only one, as he told me once that MondoRescue saved once a critical Debian server he was hosting. Hopefully, you’ll continue to use

Bdale is one of the people I admire in the IT industry with Linus Torvalds and Larry Wall (In the music, I also have my heroes such as Gustav Leonhardt, Jordi Savall and her wife Montserrat Figueras, Jean Belliard or Frans Brüggen). I’m sure our paths will cross again very soon, and I hope our frienship will be reinforced by regular chats, mails and face to face meetings during FLOSS events. And in the mean time, I wish to him all the best for his new activities, that will benefit to all of us, and for his new life 2.0 !

Hopefully HP will find other FLOSS representatives. Corporations always say that anybody is replaceable. I disagree. Everybody brings a unique touch. And here, for sure, it will never be the same. You’ll be missed.

All the best Bdale for your future, and hope rockets flied this week-end 😉