Un septennat d’attente

2017/05/14

Lors de la première à Ambronay en 2010, je ne savais pas qui était Falvetti. Je n’étais pas le seul. J’aurai sans doute dû faire confiance à Leonardo Garcia Alarcon déjà présent dans de nombreux disque de l’Ensemble Elyma de Gabriel Garrido. Et puis j’ai écouté le disque paru en 2011 de ce “Il Diluvo Universale” et ce fut un coup de massue : Comment avait-on pu ignorer une telle oeuvre depuis 1682 !!

Elle a pour elle l’énergie, des lignes mélodiques si facile à mémoriser qu’elles s’imprègnent immédiatement dans l’esprit, des effets prenants, une histoire singulière (celle de Noé). Bref tout pour plaire. Surtout, quand un tel chef se l’approprie, en donne une vision engagée, avec des chanteurs complètement en phase avec son approche. C’était décidé, il fallait aller vérifier en concert que cela était bien réel, et ressentir cette musique en direct, éprouver les émotions dans la salle.

Seulement voilà, bien qu’elle fût souvent redonnée à Ambronay, cela ne collait jamais avec nos contraintes, d’autres concerts ou ceux que nous faisions, et je désespérais de pouvoir le voir le temps passant.

Aussi quand j’ai vu en Mai 2016 que l’oeuvre était de nouveau programmée à Lyon pour Mai 2017, j’ai sauté sur l’occasion, réservé les places et bloqué la date. Et bien cette semaine, après 7 ans d’attente, j’ai enfin pu entendre cette pièce à l’Auditorium Maurice Ravel. Certes, ce n’est pas la meilleure acoustique du monde, mais finalement, étant très bien placé en orchestre, on pouvait capter tous les détails (quels archiluths !) et profiter des inflexions des voix de façon très précise. Une mise en espace était faire pour rendre l’histoire plus présente, simple et de bon goût.

La prise de rôle de Roberta Mammeli en Rad a été somptueuse. Le trio avec Magali Arnault Stanczak et Emmanuelle de Negri fait mouche et chavirer la salle. Il faudra le bisser. Du reste le chef nous a gratifié de 4 bis, ce qui n’était que justice (pour nous !) au vu du succès obtenu, que l’on peut vraiment qualifier de triomphe. Les vois de femmes dominent complètement pour moi la distribution. Le Noé de Fernando Guimaraes est noble, mais manque un peu de conviction, ou de puissance pour s’affirmer d’avantage. La Mort de Fabian Schofrin est bien grimée, mais son chant n’est ni agréable (ce que l’on peut comprendre pour un tel personnage) ni prenant. On regrette un Dominique Visse qui serait parfait dans ce genre d’emploi.

Mais vétille ! Les percussions de Keyvan Chemirani apportent un plus indéniable à la musique, sans la trahir, et rendent les danses virevoltante. Bravo au chef pour cette résurrection et surtout de continuer à faire tourner cette production pour que de nombreux autres spectateurs puissent la voir.

Si seulement les organisateurs de la MC2 pouvaient s’inspirer de leurs voisins et convier ce spectacle dans l’auditorium, ce serait une vrai perfection sonore combinée ! A bon entendeur …

Une victoire méritée

2017/05/08

Cela faisait des années qu’il en rêvait: faire partager sa passion à tous ses fans pour un grand oeuvre. Mais cela fut compliqué, il fallait réunir beaucoup de soutiens, dans toute l’Europe si possible, avoir les financements nécessaires (par ces temps de disette budgétaire, c’est délicat), avoir le bon plateau, avec les rôles titres qui pourront s’imposer et faire chavirer et les meilleurs autour de lui pour porter le programme, dont des jeunes pour la mise en scène. Que de persévérance il lui a fallu pour réussir ! Que de travail en amont, comme l’a confirmée la réunion publique à laquelle nous avons pu assister avant le grand moment. Il faut dire qu’on attendait cela depuis si longtemps. En fait depuis l’ancien régime, rien de tel ne s’était produit.

Mais ce samedi, j’ai pu vérifier que tout était vraiment en place et serait parfait pour le jour ultime, ce dimanche.

Alors oui, le grand moment que tous attendaient était enfin là: Jordi Savall nous ramenait Alcione de Marin Marais en France, en la proposant à l’Opéra Comique, séance retransmise aussi sur Mezzo, enregistrée également, ce qui devrait nous assurer non seulement un disque mais surtout un DVD. Et c’est mérité, car depuis 1706, date de sa création et 1771, date de dernière représentation, on ne l’avait pas vue sur scène. Et c’était dommage tant elle représente un pendant à l’Atys de Lully. Depuis qu’il avait découvert Marin Marais en France au début des années 70, Jordi Savall avait, à de nombreuses reprises, tenté d’en redonner le plus bel opéra, après avoir si bien servi les livres de pièces de viole. Mais il lui a fallu attendre 2017 pour y arriver finalement.

Et quel plateau: un Marc Mauillon en Pelée absolument radieux, d’un timbre sonore sans agressivité, touchant dans ses regrets, dosant pianos à merveille et d’une présence remarquable sur scène. Je suis fan ! Mais fan aussi de Cyril Auvity à qui la noblesse de Ceix va très bien, son timbre de haute contre à la française soulignant aussi bien ses effrois que son amour. Lui aussi très bon acteur sur scène nous touche dans ses émois. L’Alcione de Léa Desandre m’est d’abord apparue plus en retrait. Très “potiche” jusqu’à l’acte IV, assez raide dans son jeu (peut-être est-ce voulu par la mise, et même écrit), elle change complètement après l’entracte et mobilise la scène ensuite jusqu’à la fin avec un chant de plus en plus impliqué, des sons filés magnifiques (enfin une soprano dont le vibrato ne supplée pas le besoin de puissance) et un engagement enfin crédible qui rend sa douleur poignante. Certes, encore un peu de raideur dans le jeu, mais l’écoute est si belle, que cela passe au second plan. Les seconds rôles sont fort bons eux aussi, notamment avec une mention spéciale pour Sebastian Monti en Apollon/sommeil avec là aussi un timbre très séduisant. Il jouera vraisemblablement bientôt les premiers rôles à son tour. Avec pour tous un plus fabuleux: une diction exemplaire ! Bravo.

La mise en scène est très centrée sur l’art circassien. Cela passe très bien pour les matelots ou la scène des enfers (effets de groupes rampants superbes), moins à mon goût à d’autres passages où cela surcharge trop la vision et nuit à l’appréciation de la musique (pourtant somptueuse de bout en bout, évidemment, la maestro Savall dirige parmi les meilleurs musiciens de la planète baroque avec un Manfredo Kraemer impérial au premier violon dans ses tenues droites et si justes, ou le traverso poétique de Marc Hantaï, sans oublier mes préférées, les flûtes à bec de Sébastien Marq ou Pierre Hamon, tous habitués du maître catalan).

J’aurai aimé que la balance entre art du cirque et vraie danse soit un peu plus favorable à la seconde, notamment quand on voit la si belle danse d’inspiration baroque effectuée par l’ensemble lors de la célèbre chaconne finale. A noter la participation active des choristes à toute l’action, y compris circassienne, qui donne une grande dynamique au spectacle.

Louise Moaty a finalement plutôt bien réussi cette mise en scène, moderne et symbolique, mais pas artificiellement décalée, un peu trop animée parfois, mais sachant aussi être très poétique, comme la superbe utilisation des drapés pour la scène du temple et de la tempête, sans doute la plus mémorable du spectacle.

Le maestro nous a confirmé que le spectacle tournerait encore, après les dates prévues sur Versailles, Caen ou Barcelone, jusqu’en 2019 ! C’est une très bonne nouvelle qui devrait vous permettre d’aller le voir, si vous n’étiez pas à Paris ce week-end pour pouvoir voter bien sûr.

Et à propos de ceci, il est à noter que ce quinquennat se profile sous les meilleurs auspices du point de vue de la musique savante, avec une utilisation de la neuvième symphonie de Beethoven dès le premier jour. “Pourvou qu’ça doure !” devait dire à son fils à peine plus vieux une mère pleine d’espoir. Et nous aujourd’hui de renchérir, tant pour le soutien à la musique de notre nouveau président, que pour le plaisir toujours renouvelé d’assister au travail époustouflant que réalise Jordi Savall depuis près de 50 ans, notamment pour la défense du répertoire baroque français. La France s’honorerait de lui attribuer le titre de commandeur de la légion d’honneur (puisqu’il l’est déjà pour les Arts et les Lettres, et comme vous pourrez maintenant le vérifier dans Wikipedia qui n’était pas à jour !). Le 14 Juillet est proche 🙂

This week, gift continues with project-builder

2017/03/08

Normally, today I receive gifts, priviledge (really ?) of being older 🙂 But I can also make gifts myself ! So after python-redfish 0.4 yesterday, I’m announcing the release of project-builder 0.14.3 today (and maybe more to come later this week !)

This project seems to have a quicker pace than MondoRescue, maybe due to the fact I’m using it daily, and that it’s now used by python-redfish, MondoRescue, and also FOSSology (WIP more on that later again). I realize I didn’t announced previous versions 0.14.1 last July, and 0.14.2 last January, but lots have been added since.

I’ve worked on this version to improve deb support (no arch pkg) and especially deb repositories (with GPG keys) as well as OpenSUSE GPG signed repositories as well. Previous versions brought support for latest distros (Fedora 25, Ubuntu 16.10 e.g.), robust build using Docker in addition to VMs or chroot VEs, fixes some issues around conf files analysis, improving rpm package name for smooth upgrade between test and stable versions, renaming temporary dirs for consistency, as well as moving the main conf file outside of /etc reserved for local modifications, … Changelogs have all the nasty details.

One of the task I’d like to make now is to move the conf file format to JSON, to benefit from existing libs to manage them, and make them even easier to deal with. That would allow some other improvements afterwards, but too early to talk about.

Oh, and BTW, we decided to also publish python-redfish 0.4.1 (with its packages made with project-builder.org to keep this article’s focus 😉 ) to fix a nasty error we made when pushing to pypi. Enjoy as well !

python-redfish reaches 0.4

2017/03/07

But this is only an intermediate step !

It has been a long time since I talked about Redfish and our python-redfish library.

Slowly, but surely we have made progresses to make it more usable. Of course, still not enough to have the Ironic community happy with it, but at least we’re back on track to integrate patches that we have started to receive from community members.

So we’ve published today our version 0.4 of python redfish, and made it available on pypi with its doc as well as packages for CentOS 7, Fedora 25, OpenSUSE 42.2 and Mageia 5 (.deb packages are for the next release). And of course the sources also on github.

And as you can see, it has become an OpenStack project, using then all the tools they set up for software development (git, gerrit, jenkins, …), which explains why it took us some time to migrate everything from our original github env to this one.

Not everything is done yet, we still need to migrate some bug reports, to review and improve some patches, provide our test infrastructure and start, as said, fixing some of the bugs reported by the community. This is what is in front of us for 0.5.

Hopefully, when reaching 0.6 we should be able to come back to the Ironic team to let them evaluate our progresses and see whether we”ll then be good enough to be used by them. Still work to do, but we do that on our free time, so progresses are as they can be (and with the help of contributors, are much quicker than I could have thought !)

Continue to help us help you 😉

Time to Meet at Hewlett Packard Enterprise Technology & Solutions Summit 2017 !

2017/01/24

It’s time again for me to prepare the HPE TSS designed for our presales and channel partners, with some of our the best experts to transfer knowledge on everything HPE !

We have again this year a track dedicated to Open Source and Linux !).

So I’ll be in Cannes from the 6th to the 10th of February to cover:

  • B90 HPE’s Open Source Strategy – Auditorium K – Tuesday 7th of February 2017 – 5:30PM-6:20PM
  • L30-R1 Docker 101 Tutorial – Lab 1 – Wednesday 8th of February 2017 – 8:30AM-10:20AM
  • B91 Docker @ HPE – Ambassadeurs B – Wednesday 8th of February 2017 – 12:00AM-12:50AM
  • L31 Docker Orchestration Tutorial – Lab 1 – Thursday 9th of February 2017 – 8:30AM-10:20AM
  • B94 Docker: technology aspects and tools – Redaction 1 – Thursday 9th of February 2017 – 3:00PM-3:50PM
  • L30-R2 Docker 101 Tutorial – Lab 3 – Thursday 9th of February 2017 – 4:30PM-6:20PM
  • B92 Linux Distributions roadmap – Redaction 3 – Friday 10th of February 2017 – 8:30AM-9:20AM
  • B6 HPE RESTful API and the Redfish standard – Espace Californie – Friday 10th of February 2017 – 12:00AM-12:50AM

Pretty busy week no ?! And you should be able to replay the labs/tutorials on Wednesday afternoon during the OpenLab session in Lab 1.

A lot of sessions are covering Docker related topics this year, and I’m happy with thatas it’s a great techno, even more with the recently announced 1.13 bringing service support to docker-compose !

For those of you wondering why project-builder.org and MondoRescue versions are not published more regularly, that gives you again a hint 😉 Not speaking of the travel for 2 weeks starting the week after this one, and the next event in March in Grenoble, TES, where I’m part of the Event team and that we’ll organize for the 8th time.

See you there to talk of these subjects or something else as you see fit. I’m around the whole week.

Bad times ahead for Net neutrality ?

2017/01/23

Maybe if what is announced as a new Trump initiative happens 😦
Read http://www.politico.com/blogs/donald-trump-administration/2017/01/ajit-pai-fcc-chairman-233905 and http://thehill.com/policy/technology/315314-trump-to-name-republican-ajit-pai-as-next-fcc-chairman and get this wonderful quote:

“AT&T is buying Time Warner and thus CNN, a deal we will not approve in my administration because it’s too much concentration of power in the hands of too few”

Well who has now too much concentration of power in his hands ? Hopefully the US institutions will prove they can adapt and mitigate this type of behaviour, and leave a neutral Internet.

We, the Open Source community, want and need it ! Time to support organizations like la Quadrature du Net again.

MondoRescue 3.3.0 on its way

2016/12/31

Well, it’s time for gifts no ? So I passed some days last week to go back to various problems reported, in order to solve them.

The most tricky was mindi-busybox not able to compile on recent distros such as Ubuntu 16 or Fedora 24 (glibc changes in them made that incompatibility). I made tries with busybox 1.25 and it turned out that it seems pretty compatible with 1.21 we were using, but working on these latest distros and working easily on the old distros I want to support as well (I went back to RHEL4 with this patch)

I’ve been able to do backup / restore cycles with both CentOS 6 and 7 without issues with the latest version, after having fixed a lot of small more or less blocking problems.

Now I still have stuff I’d like to fix before release:

For Debian:

In short it’s UEFI support with Debian. I should have worked on that since a long time, but last months were very loaded, both at work and at home. And I’ve not done any progress with it for now.

For SLES:

That will probably wait till 3.3.1

and the most important for me (and some customers), more generic:

I’ll start with this one after Christmas.

And also:

But I have a MondoRescue contributor developing code for that !! That’s really great !

And also two improvements that would make everybody’s life easier:

So, yes, some work on my plate for the new year 2017. But I took also some time off this week to recharge, and so I’d be able to do that, my work back next week, and the rest (concerts planned) with lots of energy !!

Let me take that opportunity to wish to all of you a very good new year 2017, that peace may gain more than loose, that FLOSS may gain more than loose, and that we’ll be actors in this.

Meet at the Paris Open Source Summit

2016/11/16

Ok, you see, I’m late ! Not only in producing new versions of software but also to make this type of single announce 😦 But it’s cloudy these days, that may explain that;-) So after having presented during the DACH OpenStack day in Berlin, I’m today (!) leading again this year the Cloud track at the Paris Open Source Summit with great speakers such as Christophe Sauthier (Objectif Libre) who won a POSS award yesterday, Bruno Gillet (Red Hat) who had already a session last year and Julien Corioland and Pascal Sauliere (Microsoft) whom I’m curious to hear about MS’ FLOSS strategy !

So come in Room Grèce at 1:30PM if you want to follow that 2 hour session. Or tomorrow in the main conference room at 11:35AM as I’ll animate a round table around OpenStack Coopetition with again Christophe Sauthier (Objectif Libre) (not just because he won a price, because he has interesting stuff to share about leading CloudKitty !), Patrick Petit (Mirantis), who knows a lot on integration work on OpenStack, and Julien Niedergang (SUSE) who is at the heart of a downstream distribution work with OpenStack.

And last but not least, If you haven’t attended live (you should have!) the keynote of Axelle Lemaire, delegate ministery for Digital in France, sponsor of the event, please do so (as soon as it’s available) as since the creation of all these events in France back in 1998, this is by far the best one. Energizing, visionnary, balanced, with a very dynamic expression, contrary to most years, nobody was sleeping in the room ! Kudos to Benjamin Jean, Jean-Christophe Elineau ad the team for getting her on stage, as I suppose it’s not an easy task, but we need more of such talented speakers. And she contributes to make +1 for women in the men/women balance in that event, which is an additional nice point.

Spectacle François Ier en Saintonge

2016/10/19

Si le coeur vous en dit, si vous avez un peu de temps aussi en ce week-end de départ en vacances pour certains, venez écouter l’ensemble Variations exceptionnellement en Saintonge, après nous être produits à Biviers et Roussillon, St Ismier et Gières.
Dans ce spectacle autour des arts au temps de François Ier, vous pourrez entendre des pièces sacrées et profanes illustrant la vie du roi, écouter des textes de la Renaissance en rapport et admirer diverses oeuvres d’art du temps du monarque dans un diaporama.

Nous nous produirons:

  • le vendredi 21 Octobre 2016 à 20h30 en l’église St Léger de Cognac
  • le samedi 22 Octobre 2016 à 20H30 à l’Abbaye aux Dames de Saintes

Entrée libre, participation espérée !
Affiche
Nous sommes dix chanteurs et acteurs dans ce magnifique programme d’une heure et demi avec projection de photos et des textes chantés accompagnés de leur traduction, accessible à tout âge. Quelle meilleure manière de commencer des vacances !

En espérant vous y rencontrer et n’hésitez pas à faire passer le message !

Meet during the upcoming OpenStack Summit in Barcelona

2016/10/12

For the first time, I’ll be speaking at the OpenStack Summit during the main conference.

I’ll talk about the possibility to add Redfish support to Ironic.

I’ve already talked about Redfish, either the standard, or through our python-redfish module, even during a vBrownBag session of a previous Summit in Vancouver.

This time I’d like to detail the latest news around the standard itself, how it can be used in an Ironic context and what we’ll have to do to make it work, up to its usage for Alexandria, a CMDB as a service solution we’re also developing in conjunction with these components.

I’ll also attend most of the Ironic dev round table to organize that work, and understand better what the community is expecting from us with regards to the development, and answer to the questions around the specification. Should be a very interesting week in Barcelona (on top of the fact Barcelona is a great city I encourage you to visit !)